À propos de l’AREV

L’AREV, Assemblée des Régions Européennes Viticoles, est une structure associative qui défend et promeut les intérêts des régions européennes viticoles, dont l’originalité repose sur une double légitimité unique : elle est composée par des élus des régions élus par les populations, et par des représentants des organisations professionnelles.

Née en 1988 à Bourg-sur-Gironde, en Aquitaine, sur une initiative girondine, la Conférence des Régions Européennes Viticoles (CERV) est devenue formellement l’Assemblée des Régions Européennes Viticoles en 1994, à Marsala, en Sicile, lors de l’adoption de nouveaux statuts qui ont renforcé l’efficacité de l’institution.

Dans l’application des principes majeurs de participation et de subsidiarité au niveau de l’Europe, les Régions jouent un rôle crucial en ce sens qu’elles sont la représentation des citoyens européens, non pas en tant qu’individus comme dans le cadre du Parlement Européen, mais en tant que communautés vivantes.

La politique sectorielle que mène la Commission depuis des décennies se trouve de plus en plus en porte-à-faux par rapport aux attentes territoriales des collectivités et de la société civile. Par exemple, sa politique excessivement libérale et pro-industrielle pour le secteur viticole européen aura à terme un coût social, structurel et environnemental très important.En ce sens, la participation des responsables politiques régionaux à ce débat est incontournable, car il est, outre celui du tissu socio-économique régional et de ses nombreuses exploitations familiales, celui de l’aménagement de nos territoires, de nos paysages, de notre environnement, et celui de la diversité et de la qualité de nos productions viticoles. Tout ce qui est décidé à Bruxelles affecte directement les régions et les citoyens dont les représentants politiques régionaux ont la responsabilité morale de faire entendre leur voix sur tous les chapitres.


Organisation

Le président de l’AREV, élu pour deux ans, est nécessairement président en exercice d’une Région d’Europe membre.
Les représentants professionnels, qui couvrent au niveau régional l’ensemble des acteurs de la filière viticole, sont regroupés au sein du Conseil Européen Professionnel du Vin (CEPV), chargé d’élaborer les textes à soumettre à l’approbation de l’assemblée plénière. Le président du CEPV est de droit le premier vice-président de l’AREV.

Les Régions viticoles européennes (de l’Union Européenne comme des pays d’Europe Centrale et Orientale, admises dès la création en 1988) disposent chacune, au sein de l’AREV, d’une représentation politique et d’une représentation interprofessionnelle.

Synergie politique et professionnelle

Pour la première fois dans les organismes européens interrégionaux, les représentants du monde professionnel régional siègent, tel un conseil économique et social, à côté des représentants politiques des institutions régionales.
Cette dualité présente l’avantage considérable de permettre au monde professionnel de se faire entendre avec toute la précision et la technicité de son expérience, tout en bénéficiant de l’appui de l’institution politique régionale et de la force que celle-ci retire de sa légitimité démocratique. Le président de l’AREV, élu pour deux ans, est nécessairement président en exercice d’une Région d’Europe.
Les représentants professionnels, qui recouvrent au niveau régional l’ensemble des acteurs de la filière viticole, sont regroupés dans le Conseil Européen Professionnel du Vin (CEPV), chargé d’élaborer les textes à soumettre à l’approbation de l’assemblée plénière. Le président du CEPV est de droit premier vice-président de l’AREV.
Ainsi, après plus de trente ans de fonctionnement et de réunions tenues dans la plupart des régions afin de mieux appréhender les problèmes respectifs, l’AREV a appris à dégager les principes directeurs d’une politique viticole sachant conjuguer les intérêts généraux de l’intégralité de la filière (du producteur au consommateur) avec les particularités et traditions de chaque Région.


Forte de sa double représentativité, l’AREV intervient auprès de toutes les institutions et instances en charge directement ou indirectement de la politique vitivinicole européenne ou mondiale et s’implique dans tous les dossiers en rapport avec le vin.

L’AREV est un interlocuteur privilégié des institutions suivantes :

  • Commission Européenne : Directions de l’Agriculture, du Marché Intérieur, du Commerce, des Affaires Economiques/Eurostat, de l’Environnement, de la Politique Régionale, Comité de Gestion des Vins…
  • Parlement Européen : Intergroupe Viticulture, Commission Agricole
  • Conseil de l’Europe : Commission de l’Environnement et de l’Agriculture, Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux
  • Comité des Régions : Commission Agricole
  • Assemblée des Régions d’Europe (ARE)
  • Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV)
  • Organisation Mondiale du Commerce (OMC)

L’AREV s’engage sur les dossiers tels que :

  • Organisation Commune du Marché du Vin (OCM-vin)
  • Viticulture des pays en voie d’adhésion
  • Viticulture en zones difficiles, en liaison avec le Centre de Recherches, d’Etudes et de Valorisation pour la Viticulture de Montagne (CERVIM)
  • Fiscalité / Accises
  • Protection des appellations géographiques européennes
  • Harmonisation des mentions sur l’étiquette
  • Viticulture écologique
  • Organismes génétiquement modifiés
  • Informatisation des documents commerciaux d’accompagnement
  • Oenotourisme, Routes européennes du vin 
  • Vin et santé
  • Académie internationale des sommeliers

Cet article est également disponible en : Deutsch English Español Italiano Português